L'esprit JALMALV

09/10/2013 13:04

Le contexte

La fin de vie est en France une expérience très mal vécue, pour celui qui s’en va, comme pour l’entourage.
La peur de la mort dans notre société a favorisé des comportements de rejet, de fuite et de silence.
C'est ainsi qu"une personne malade, âgée ou en fin de vie se retrouve parfois seule ou n'a plus la possibilité de s'exprimer. Ce manque de lien affectif, social peut être très pesant dans cette période sensible et délicate.

Une nouvelle approche doit être mise en oeuvre, centrée sur la personne malade, la considérant jusqu’à la fin comme une personne vivante, ayant gardé son identité et son droit d’expression, dans la liberté et la dignité.

Le contexte évolue : la médecine permet aujourd’hui un soulagement très ciblé de la douleur.                             

Notre réponse

JALMALV propose un accompagnement centré sur l’écoute. La personne malade ou en fin de vie est touchée dans toutes les dimensions de son être, physiques, psychologiques, sociales et spirituelles.

Une approche palliative et les soins qui en découlent, ne sont pas seulement une aide à mieux mourir, mais sont surtout une « aide à mieux vivre jusqu’à la mort » dans une démarche de proximité et d’écoute.

Dans cet objectif nous recherchons une meilleure manière de traiter et d’accompagner les malades.

Ainsi nous œuvrons à sensibiliser le public à la notion de Soins Palliatifs et à former des bénévoles aptes à l’accompagnement sur le terrain.

 

Précédent